FAR ARDEN

Far Arden est un roman graphique de Kevin Cannon, paru aux éditions Top Shelf en 2009 mais qui n'a pour le moment pas été traduit en français. Ce qui est bien dommage puisqu'il s'agit d'un petit chef d'œuvre. Et c'est pas peu dire. Arden sera peut-être pour certains d'entre vous un nom évocateur car en effet, Jim Morrison y fait référence dans son recueil An American Prayer, mais c'est surtout une référence à la forêt d'Arden, refuge des exilés de Comme il vous plaira de Shakespeare.

 

Dans la bd de Cannon, Far Arden est un lieu mythique qui se situe dans le grand nord, un lieu où l'impossible n'a pas sa place, une sorte de Jardin d'Eden. Le truc c'est que ça reste une légende, personne n'en étant jamais revenu en dehors d'un ivrogne dans un bar - mais qui va prêter foi aux élucubrations d'un soûlard ? Pas grand monde, à part quelques allumés déjà convaincus à la base de l'existence de cette île paradisiaque, et qui sont prêts à tout sacrifier pour la découvrir. En même temps, vous découvrirez assez vite qu'ils n'ont pas grand chose à perdre.

 

Cette bande dessinée rappelle les romans d'aventure du XIXe, toujours pleins de rebondissements en tous genres. On se fait malmener du début à la fin grâce à un découpage outrageusement pervers et on se surprend à hurler seul : « Hein?  Mais i's'fout d'ma gueule? » (donc à éviter de lire dans un lieu public si « dignité »  signifie encore quelque chose pour vous). Vous allez rire d'un rire bien niais de votre propre impuissance à contrôler l'histoire car les événements s'enchaînent en permanence, ce que le graphisme ultra fluide met parfaitement en relief. Mais le plus important, les personnages sont absolument géniaux parce que complexes. Leur histoire se dévoile au fur et à mesure de l'intrigue et on aimerait s'embarquer dans la même galère qu'eux, juste pour apprendre à encore mieux les connaître.

 

Pour ce qui est de la fin, elle est totalement hallucinante, on ne voit rien venir. Peut-être parce que l'auteur ne nous laisse pas le temps de réfléchir et qu'on est toujours pris dans l'action. Mais quoiqu'il en soit, vous allez être bluffés, et peut-être comme moi vous sentir bien seuls. Je ne vous en dis pas plus, d'autant que la bd est disponible en ligne.

 

 

 

 

|Taron|