LE CHAR DE L’ETAT DERAPE SUR LE SENTIER DE LA GUERRE

Le roman graphique de F’murrr sur l’occupation de l’Afghanistan par les Russes est aujourd’hui presque introuvable. En attendant que cette tragédie cesse, on envoie sans hésiter le berger fou au Panthéon de la bédé politique contemporaine.

 

D’abord publié en 1987 dans la collection Romans (à suivre) de Caterman, puis réédité en 2006 par Vertige Graphique, Le Char De L’Etat Dérape Sur Le Sentier De La Guerre est un album à part dans l’œuvre de F’Murrr et, allons-y franchement, une curiosité essentielle. Il surprendra moins les connaisseurs de l’auteur ovinomane, qui retrouveront intactes les jeux poétiques et déviations philosophiques qui ont fait le succès de son bestiaire. Les verts alpages ont seulement été remplacés par la rocaille accidentée de l’Afghanistan, où les Russes sont venus faire la guerre, égarés comme d’autres dans un monde auquel ils ne pigent rien. Au-delà du regard qu’il porte sur les déchirures afghanes, rendu précieux par l’infatigable et insupportable répétition de l’Histoire, l’intello F’murrr déploie ses ressources comiques (brouillage des rôles, animisme surréaliste, glissements du discours au méta-discours) pour capter l’essence du bourbier guerrier, et l’esprit du fanatisme qui le justifie en dernier recours. Plus didactique et donc engagé que dans ses fantaisies bergères ou moyen-âgeuses, il fait montre d’une humanité qu’on lui soupçonnait sans toujours en trouver l’évidence. On sent vibrer sous l'humour un amour des petits, de leur culture et de leur quotidien, de leur capacité à résister par simple différence/différenciation à l’envahisseur qui, humain après tout, ne rêve la plupart du temps que de désertion. Exemple de one shot puissamment maîtrisé où les automatismes du dessin et de l’écriture, consacrés à un objet difficile, ne sont pas une limite mais un portail vers la sublimation, Le Char De L’Etat trouve sa portée universelle en creux de ses singularités. F’murrr a trouvé une tranchée de traverse que la bande dessinée politique peut encore lui envier.

 

 

Patin

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    sex tel (mardi, 29 novembre 2016 22:18)

    słupski

  • #2

    love spells (jeudi, 01 décembre 2016 00:03)

    roughie

  • #3

    miłosne rytuały (mercredi, 14 décembre 2016 01:29)

    duckboards

  • #4

    zobacz (lundi, 04 septembre 2017 16:49)

    mełtą