GRAVER LA REVOLTE

Janvier 2011

De l'entre-deux-guerres aux années 1950, des séries de gravures sur bois ou linoléum furent publiées en Europe et aux États-Unis, des histoires n'ayant recours à aucune parole et dans lesquelles la lisibilité de la narration ne repose que sur l'enchaînement des dessins. Grande Dépression, lutte syndicale, essais nucléaires, engagement... en marge des strips satiriques, ces oeuvres s'attaquent aux questions sociales, politiques et humaines. Sublimes et résolument contestataires. (lire la suite)